Accueil Actu L’Union européenne (UE) : symboles, pays membres, bases juridiques et prises de décisions

L’Union européenne (UE) : symboles, pays membres, bases juridiques et prises de décisions

Soucieux du maintien de la paix en Europe ainsi que du progrès social et économique, certains pays du continent ont décidé d’unir leurs forces économiques et politiques. Ils ont ainsi créé l’Union européenne, une organisation représentative qui se base sur certains principes bien définis et fonctionne selon des règles strictes.

Quels sont les symboles de l’Union européenne ?

L’Union européenne n’est pas une confédération et encore moins une fédération. C’est une organisation unique qui dispose de plusieurs symboles. Au nombre de cinq, ces derniers ne sont pas tous reconnus par les traités. Ils servent juste à renforcer l’identité de l’Union européenne. Lesdits symboles sont :

A lire en complément : Trouver l'amour sur les sites de rencontre : nos conseils

  • le drapeau européen qui se distingue par sa couleur bleu vive et ses 12 étoiles qui signifient plénitude et complétude ;
  • l’hymne européen, également connu sous le nom de l’Ode à la joie, elle n’existe pas pour remplacer pour autant les hymnes nationaux des États membres ;
  • la devise qui est la représentation du compromis européen ;
  • la monnaie unique (l’euro) qui constitue plus ou moins une preuve ultime qu’un État fait partie de l’Union européenne ;
  • la journée de l’Europe qui se déroule tous les 9 mai et qui permet aux États membres de réfléchir aux voies et moyens qui pourront renforcer les capacités de l’organisation.

La déclaration n° 52 abordant les symboles de l’Union européenne traite plus en profondeur de ces derniers.

Combien d’États compte l’Union européenne ?

À ce jour, les États membres de l’Union européenne sont au nombre de 27 : Allemagne, Suède, Luxembourg, République tchèque, Slovaquie, Autriche, Bulgarie, Belgique, Danemark, Chypre, Espagne, Irlande, Croatie, Estonie, Italie, Finlande, Lettonie, Portugal, Malte, Lituanie, Pays-Bas, Roumanie, Pologne, Slovénie, Hongrie, Grèce, France. Ils se sont rassemblés pour assurer le progrès économique et social de la zone Europe.

A lire aussi : Quels sont les intérêts de l'assurance vie ?

Cela passe entre autres par des alliances économiques et politiques. Durant une certaine période, l’organisation comptait 28 membres. Mais hélas, le départ du Royaume-Uni le 31 janvier 2020 après le vote à l’unanimité du Brexit (British exit) par les électeurs britanniques changea la donne. Toutefois, certains états sont en attente d’être intégrés à l’organisation tandis que d’autres ont la possibilité d’être dans l’espace économique européen (EEE).

Quelles sont les bases juridiques de l’Union européenne ?

La création de l’Union européenne a débuté avec celle de la Communauté européenne du charbon et de l’acier (CECA) en 1951. D’un point de vue juridique, l’UE est régie par deux traités à la fois complémentaires et distincts. Il s’agit du TCU (Traité sur l’Union européenne) et du TFUE (Traité sur le Fonctionnement de l’Union européenne). Signé le 7 février 1992 à Maastricht, le TCU est en vigueur depuis le 1er novembre 1993. Le TFUE par contre a été signé le 13 décembre 2007 et est en vigueur depuis le 1er décembre 2009.

Comment se déroule la prise de décision au sein de l’Union européenne ?

La prise de décision dans l’Union européenne se fait sur la base des deux principaux traités que sont le TCU et le TFUE. Les États membres agissent désormais à 27 et pas chacun dans son coin. Elle implique l’intervention de quatre institutions de l’UE : la Commission européenne, le Conseil de l’UE, le Conseil européen et le Parlement européen. Les institutions restantes sont la Cour de Justice de l’Union européenne, la Banque centrale européenne et la Cour des comptes européenne.

ARTICLES LIÉS