Accueil Finance Tout savoir sur la retraite complémentaire : définition et fonctionnement

Tout savoir sur la retraite complémentaire : définition et fonctionnement

Tout savoir sur la retraite complémentaire : définition et fonctionnement

La retraite complémentaire est un élément essentiel du système de retraite en France. Elle vient s’ajouter à la retraite de base pour donner aux futurs retraités une pension plus conséquente. Mais qu’est-ce que la retraite complémentaire et comment fonctionne-t-elle ? 

Retraite complémentaire : qu’est-ce que c’est ?

La retraite complémentaire est une pension qui s’ajoute à la retraite de base versée par la Sécurité sociale. Elle concerne principalement les salariés du secteur privé, mais aussi les travailleurs indépendants, les professions libérales et les agriculteurs. La retraite complémentaire permet de garantir un niveau de vie plus proche de celui d’avant la retraite, en venant compléter la pension de base qui ne couvre généralement pas l’intégralité du dernier salaire perçu. Cliquez ici et suivez toute l’actualité retraite complémentaire.

A lire également : Comptes bancaires : guide pour sélectionner le type idéal selon vos besoins

Les différents régimes de retraite complémentaire

Il existe plusieurs régimes de retraite complémentaire en fonction des catégories professionnelles :

  • Régime AGIRC-ARRCO : pour les salariés du secteur privé (cadres et non-cadres)
  • Régime IRCANTEC : pour les agents non-titulaires de la fonction publique
  • Régime RSI (ex-RSI) : pour les travailleurs indépendants comme les artisans, commerçants et professions libérales.
  • Régimes spécifiques : pour certaines professions libérales ou travailleurs indépendants comme les avocats, médecins ou architectes.

Le régime AGIRC-ARRCO

Depuis le 1er janvier 2019, les régimes AGIRC (Association générale des institutions de retraite des cadres) et ARRCO (Association pour le régime de retraite complémentaire des salariés) ont fusionné en un seul régime : l’AGIRC-ARRCO. Ce régime concerne tous les salariés du secteur privé, qu’ils soient cadres ou non-cadres. Les cotisations sont prélevées directement sur le salaire, avec une répartition entre l’employeur et le salarié.

A voir aussi : Portage salarial : une solution flexible pour les travailleurs indépendants

Les autres régimes

Pour les autres catégories professionnelles, il existe des régimes spécifiques, qui peuvent varier selon les secteurs d’activité et les statuts. Les cotisations sont également prélevées directement sur les revenus professionnels ou calculées en fonction des bénéfices.

Comment fonctionne la retraite complémentaire ?

Le fonctionnement de la retraite complémentaire repose sur deux principes :

  • La répartition : les cotisations des actifs servent à financer les pensions des retraités. Ainsi, ceux qui travaillent aujourd’hui financent les pensions de ceux qui sont déjà à la retraite.
  • Le système par points : au lieu de toucher une pension calculée en fonction du dernier salaire perçu, comme pour la retraite de base, la pension complémentaire est calculée en fonction du nombre de points acquis tout au long de la carrière professionnelle.

Acquisition et conversion des points de retraite

Tout au long de la carrière, les cotisations versées permettent d’acquérir des points de retraite. Le nombre de points acquis dépend du montant des cotisations versées et du prix d’achat du point. Plus le salaire est élevé, plus le nombre de points acquis est important.

Au moment de la liquidation de la retraite, les points accumulés sont convertis en pension avec un taux de conversion appelé valeur du point. Cette valeur est régulièrement revalorisée en fonction de l’évolution des salaires ou des prix. Une fois le montant annuel de la pension calculé, il sera versé mensuellement au retraité.

Il est primordial de bien se renseigner sur le fonctionnement et le calcul des pensions complémentaires, afin d’avoir une vision globale de l’ensemble du système de retraite pour préparer au mieux votre avenir… 

ARTICLES LIÉS