Accueil Habitat Comment refaire l’électricité dans une vieille maison ?

Comment refaire l’électricité dans une vieille maison ?

l’électricité dans une vieille maison

Savez-vous que l’électrocution et ses dérivés font partie des accidents domestiques les plus recensés ? Et pour cause, il s’agit dans la plupart des cas d’un dysfonctionnement électrique dû à un système vieillissant. Afin d’éviter de tels événements à l’avenir, il est souhaitable de rénover l’installation électrique dans votre maison. Découvrez comment y arriver.

Restaurer l’électricité d’un habitat vétuste

Connu sous le terme de rénovation électrique, ce procédé consiste à appliquer des modifications partielles ou un remplacement intégral de votre vieille installation électrique. L’objectif est d’y intégrer de nouvelles normes et répondre aux nouveaux besoins des habitants.

Lire également : Tout savoir sur la décoration intérieure

En entreprenant de rénover l’installation électrique dans une vieille maison, il est recommandé de solliciter l’aide d’un électricien bien qualifié dans le domaine électrique. Un travail d’une telle envergure nécessite l’utilisation de machines performantes et sophistiquées spécialement conçues pour ce type d’intervention. Dans ce genre de travaux, le tableau électrique est un élément important qui ne déroge pas à l’inspection.

Le tableau électrique

Principal centre de commande d’une installation électrique, il est généralement couplé à un disjoncteur de branchement réglé à la puissance correspondant à votre consommation électrique. L’électricien devra organiser toutes les rangées du tableau électrique. Ainsi, il prendra soin d’attribuer un disjoncteur différentiel de 30 A à l’extrémité de chaque rangée.

A voir aussi : L’Isère : l’endroit rêvé pour une maison à la montagne

Il y a de nombreuses maisons vétustes qui ne sont pas reliées à la terre. Le professionnel devra alors mettre un piquet, dans la cave, si vous en disposez d’une. Ce dernier sera relié à un bornier terre placée sous le tableau électrique.

Il devra également prévoir deux emplacements pour l’installation de deux prises de terre pouvant alimenter des appareils électriques et un parafoudre. Ceci, dans le cas où le tonnerre apparaîtrait fréquemment dans la région.

Les prises et les interrupteurs

Après avoir fait le bilan de toutes les installations, l’électricien pourra selon votre convenance placer des prises et des interrupteurs dans quelques pièces. Cela dépendra aussi de la nouvelle configuration que vous souhaitez avoir lors des travaux de rénovation. En effet, la norme NF C 15-100 fixe le nombre minimum d’équipements électriques dont chaque pièce doit disposer. Vous pouvez également en compléter selon vos besoins.

À ce niveau, la taille des travaux dans la rénovation électrique de votre maison sera influencée par la présence ou non de la terre. Si vos prises et interrupteurs y sont déjà reliés, il faudra juste renouveler certains socles et boutons.

Par contre, si l’installation est très vieille, l’électricien devra raccorder un fil de terre vers chaque source d’alimentation et inspecter tous les branchements. Cela pourrait énormément gonfler le coût du chantier. Faire venir des experts de la plâtrerie et de la peinture sera une nécessité.

Le réseau de distribution

Il n’y a pas de rénovation électrique d’une vieille maison sans l’utilisation de mètres de câbles. Il y existe deux techniques que votre professionnel pourra utiliser lors de la distribution du courant dans toute la maison. On peut citer les fils apparents et les fils encastrés.

Les fils apparents sont d’ordinaire maintenus aux murs par des goulottes. Certes, le rendu esthétique peut laisser à désirer, mais c’est une méthode de câblage qui semble moins coûteuse.

En revanche, les fils encastrés donnent la possibilité de dissimuler les circuits électriques dans les murs. Si vous prévoyez d’intégrer de nouvelles cloisons ou de plaques de plâtre, elles pourront abriter les conduits de fils. Néanmoins, c’est une technique bien plus onéreuse que la première.

ARTICLES LIÉS