Accueil Santé La cigarette électronique, objet addictif ou non ?

La cigarette électronique, objet addictif ou non ?

woman smoking

La cigarette électronique est une solution transitoire pour le tabagisme. La cigarette étant une source de cancer des poumons, les tabacologues proposent de vapoter, dans un encadrement médical, pour arrêter de fumer. Cependant, la cigarette électronique gagne en popularité et devient comme un jouet, même entre les mains des non-fumeurs. Toutefois, les composants des e-liquides soulèvent des inquiétudes. La cigarette électronique est-elle mauvaise pour la santé ?

Devenir addict à la cigarette électronique, c’est possible

La cigarette électronique est efficace pour le sevrage du tabac. Cependant, cela n’est pas sans conséquence. La cigarette électronique est-elle dangereuse ?

Lire également : Quelles solutions pour guérir de la calvitie ?

L’objet en elle-même ne pose aucun problème. Il permet juste de vapoter, mais la substance e-liquide qui est ingéré dans les poumons, peut contenir de la nicotine et de la pyrazine. Ces deux éléments sont connus pour leurs effets de dépendance ou d’addiction.

La nicotine est une drogue, dite de renforcement. Elle se fixe aux récepteurs nicotiniques du cerveau pour entrainer la libération de la dopamine. Cette hormone qui procure le plaisir et la bonne humeur, dont le manque crée de sérieux troubles de santé. C’est ainsi que la nicotine déclenche des effets psychoactifs et induits le sujet à une addiction.

Lire également : Une technique incontournable pour lutter contre la calvitie

De nos jours, les e-liquides aux arômes et saveurs sont multiples et variés sur le marché. Comme la pyrazine agit en exhausteur de goût, elle est ajoutée à certaines substances à vapoter. C’est raisonnable de vérifier la contenance de l’e-liquide, car la pyrazine est un additif.

La cigarette électronique est un substitut pour le fumeur. Cela est disponible à des doses de nicotine adapter aux consommateurs typiquement fumeurs. Donc c’est conseiller pour une personne qui est déjà addicte à la nicotine. L’objectif notoire est de l’aider à baisser progressivement sa dose jusqu’au sevrage définitif.

Un non-fumeur peut-il développer une addiction pour la cigarette électronique ?

Aspirer une vapeur des e-liquides peut activer une sensation de bien-être ou de malaise. Cela dépend des éléments constitutifs de la substance ainsi que de l’organisme de la personne. Les effets de la vape à long terme sont encore méconnus. Cependant, il est formellement interdit aux jeunes et non-fumeurs de se donner à cette activité.

Malgré tout, aucun contrôle n’est effectué dans ce domaine et la publicité autour, draine de plus en plus de nouveaux consommateurs. Soit par curiosité ou pour la tendance. Toutefois, s’ils s’habituent à prendre des e-liquides à nicotine ou d’autres substances addictives, ils peuvent développer une dépendance à la cigarette électronique.

La cigarette électronique est moins dangereuse que la cigarette traditionnelle. Néanmoins, cela contient une substance à vapoter qui est apparemment désavantageuse pour l’organisme. Dans l’Union européenne, la TPD est mise en place pour encadrer les règlementations des fabricants, des consommateurs et des revendeurs. Cependant, l’ampleur que prend le vapotage est inquiétante et les chercheurs ne manquent pas de relever les effets nocifs dus à l’usage des e-cigarettes.

Faire attention au choix de l’e-liquide pour éviter de développer une addiction à la cigarette électronique

Le risque d’être addict au vapotage est quasiment nul, si le consommateur prend ces précautions. Ainsi, il doit choisir un e-liquide de dose zéro nicotinée et pyrazine. Aussi, la prise de la cigarette électronique serait moins régulière. Si la substance à vapoter ne contient pas d’éléments addictifs, il ne peut avoir de dépendance ni d’addiction possible.

ARTICLES LIÉS