Accueil Business Autoédition : les bases pour devenir auteur indépendant

Autoédition : les bases pour devenir auteur indépendant

Autoédition : les bases pour devenir auteur indépendant

Votre passion est d’écrire et vous avez envie de vous installer en tant qu’écrivain pour vivre de votre plume. Le monde de l’édition vous effraie, en particulier, s’il faut entreprendre des démarches auprès d’un éditeur et soumettre les droits de ses livres à une maison. L’autoédition ne serait-elle pas une réponse à vos craintes ?

Qu’est-ce que l’autoédition ?

De plus en plus de maisons d’édition proposent ce format à des auteurs. L’artiste s’auto-finance pour publier son livre et des professionnels offrent des services d’accompagnement.

A découvrir également : Comment faire son étude de marché ?

Quelle différence avec une édition classique ?

Dans le fonctionnement de l’édition classique, pour publier son livre, l’auteur envoie son manuscrit chez un éditeur qui décide de lui donner une réponse et de le rencontrer, si le projet l’intéresse. Un contrat est alors signé pour que l’auteur cède ses droits et pour établir le pourcentage que l’auteur recevra de la vente du livre. La maison d’édition finance tout l’accompagnement, s’occupe de publier et se charge aussi de la distribution en points de vente.

Dans l’auto-édition, l’ensemble des tâches à effectuer autour de vos livres vous incombent :

A lire en complément : Comment faire de la crypto monnaie ?

  • écrire l’ouvrage.
  • relire, reprendre, corriger le manuscrit.
  • faire la mise en page pour le format souhaité : format papier ou numérique.
  • imprimer le livre si vous le souhaitez.
  • faire la promotion et trouver des distributeurs (libraires, tabacs presses, Amazon, etc) pour la vente des bouquins.

Vous l’aurez compris, l’autoédition ne requiert pas seulement un travail d’artiste mais aussi une partie logistique et commerciale importante. Vous pouvez, bien sûr, faire appel pour toutes les étapes précitées à des professionnels de l’édition (éditeur et agent) pour vous aiguiller ou pour vous décharger.

Comment promouvoir son livre ?

En tant qu’auto entrepreneur, il faut aussi que vous fassiez un travail de promotion pour vos livres. La manière la plus traditionnelle est de participer à des salons ou vous pourrez rencontrer des lecteurs, leur parler directement et vendre. Si vous vous faites connaître, vous obtiendrez des revenus pour des séances de dédicaces.

Aujourd’hui, on ne peut pas décemment se couper du numérique. Non seulement, il peut être intéressant de publier vos livres au format e-book grâce à Amazon, par exemple. Cela vous permet de communiquer sur les réseaux sociaux et de distribuer vos livres via la plateforme Amazon à moindres frais et en gagnant du temps. C’est plus simple de passer par Amazon que de faire du porte-à-porte en librairies ou de chercher soi-même des lecteurs pour une vente directe.

Autoédition : les bases pour devenir auteur indépendant

Quel statut pour devenir auteur indépendant ?

Le statut des auteurs indépendants est compliqué à établir parce que ces derniers mènent deux activités considérées comme très différentes dans la législation. Il faut donc généralement qu’ils mettent en place un double-statut : un en tant qu’artiste auteur et l’autre comme dans l’édition de livres.

Quelles sont les démarches administratives pour pouvoir s’auto éditer ?

Les auteurs en auto édition doivent avoir un statut d’auto entrepreneur. Ils doivent donc se déclarer à l’URSSAF sous deux codes :

  • APE 9003B auteur indépendant
  • APE 5811Z édition de livre

Les auteurs doivent absolument distinguer les deux activités et mener deux comptabilités strictement séparées.

Le statut d’artiste auteur est particulièrement avantageux pour ce qui est de la couverture sociale et de la fiscalité. Par contre, le métier est seulement de créer et ici, en l’occurrence d’écrire. Pour les auteurs indépendants, il est quasiment indispensable d’être auto entrepreneur pour percevoir les revenus des activités annexes autour de ses livres.

Écrire, relire, corriger et mettre en page peuvent être considérés comme le travail de l’artiste. Par contre, publier, mettre au format numérique, assurer la vente des livres et  distribuer son livre sur Amazon correspond à un métier de l’édition.

Comment assurer ses revenus ?

Très peu d’auteurs s’assurent des revenus suffisants par le seul fait d’écrire. Tous rêvent de pouvoir se consacrer seulement à la création, mais seuls ceux qui ont trouvé un éditeur qui croit en eux et font de nombreuses ventes de livres peuvent se le permettre. Et encore, ils sont tenus par leur maison d’assurer la promotion (rencontres auteur, séances de dédicaces, etc).

D’autres sources de revenus sont possibles. Si vous ne voulez qu’écrire ou travailler sur des textes, le métier d’écrivain public, de lecteur-correcteur ou de rédacteur web peut vous correspondre. La part de création est réduite mais c’est aussi une manière de travailler sa plume en apportant une réponse à une contrainte.

Plus créatif mais toujours avec des contraintes, vous pouvez répondre à des commandes d’éditeurs. En effet, les maisons font appel à des auteurs qui répondent à un cahier des charges.

Enfin, vous pouvez mettre en place des événements ou offrir des services en tant que professionnel du livre. Il s’agit de :

  • faire des conférences en tant qu’auteur ou professionnel de l’édition
  • assurer des formations pour les écrivains
  • accompagner des auteurs dans l’auto-édition de leur livre
  • mener des ateliers d’écriture

Là aussi, la promotion par le numérique est indispensable à mener.

ARTICLES LIÉS